• Accueil
  • Actualités
  • / Détail actualité
  • / La commune du Cellier en niveau "crise" : des restrictions et interdictions à respecter pour les usages de l'eau

La commune du Cellier en niveau "crise" : des restrictions et interdictions à respecter pour les usages de l'eau

La commune du Cellier en niveau "crise" : des restrictions et interdictions à respecter pour les usages de l'eau

Pour faire face à une insuffisance de la ressource en eau en période d’étiage, le préfet est amené à prendre des mesures exceptionnelles de limitation ou de suspension des usages de l’eau. Les seuils entraînant des mesures de restriction sont donc définis au niveau local. La consultation des arrêté préfectoraux permet de connaitre les niveaux d’alerte des différentes zones. Des agents de l’Office français de la biodiversité (OBF) et de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) veillent au respect des restrictions en vigueur. Quatre niveaux de limitation ont été définis : vigilance, alerte, crise et crise renforcée. Le Cellier est actuellement en niveau « crise ».

Les mesures de limitation des prélèvements sont progressives et adaptées aux différents usagers

 

  • usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus forte des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable) ;
  • agriculture (80% des prélèvements entre juin et août) : interdiction d’irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation ;
  • industrie : mesures spécifiques sur les unités les plus consommatrices pour imposer une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.

 

Mieux connaître l'eau pour mieux la consommer

 

25% de la consommation d’eau en France relève de la sphère domestique. En période de sécheresse, que l’on soit soumis ou non à des mesures de restriction, chacun d’entre nous doit, plus que jamais, maîtriser sa consommation d’eau quotidienne avec des gestes simples  :

 

  • Par les usages domestiques :
    • réparez toute fuite d’eau sans tarder ;
    • privilégiez les douches aux bains ;
    • installez des équipements sanitaires économes en eau...
  • En consommant responsable : Limitez votre consommation de produits dont la fabrication nécessite l’utilisation de grandes quantités d’eau. Par exemple, il faut 11 000 litres pour fabriquer un jean en coton.
  • Par une agriculture économe en eau :
    • changement des pratiques d’irrigation ;
    • choix de cultures moins consommatrices d’eau.
  • Par une industrie moins consommatrice : amélioration des modes opératoires, plus économes en eau.
  • Par les collectivités  éco-responsables :
    • entretien des réseaux et réparation des fuites ;
    • collecte des eaux pluviales pour l’arrosage des espaces verts et terrains de sport.

Pour connaître vos restrictions, la DDTM de Loire-Atlantique vous invite à aller consulter l’outil RestrEAU permettant de connaître les restrictions de l’eau durant la période de sécheresse : https://ssm-ecologie.shinyapps.io/restreau/ . L’arrêté préfectoral ci-dessous précise également les restrictions à respecter.